Toute l'histoire de la peinture en moins de deux heures

13/06/2021

Ca y est j'y suis. Plus de dix ans que je n'avais pas passé la porte de l'Olympia. La dernière fois c'était pour un concert de rock avec mes potes de fac. Alors pour l'occasion j'ai troqué mon t-shirt «no future» pour quelque chose d'un peu plus passe-partout. Après avoir montré patte blanche aux divers contrôles, je suis comme une gamine arpentant les rayons jouets d'un grand magasin à Noël. Je cours presque dans le couloir qui me mène dans cette salle mythique. Une fois assise, je suis prête à dégainer mon carnet, mon stylo et un portefeuille perdu pour ne rien perdre de ce spectacle conférence.

Le rideau se lève sur une scène presque nue. A jardin un pupitre, une chaise et quelques accessoires pour aider le narrateur dans son exposé. A cour, deux musiciens à cordes : une violoniste et un violoncelliste, rejoints plus tard par une chanteuse lyrique. Par l'intermédiaire de Bach ou Mozart, ce trio accompagne tout du long Hector Obalt dans ses explications offrant ainsi un liant musical de premier choix. En centre de scène est disposé un grand écran sur lequel la technique de l'Olympia projette l'ensemble des œuvres qui font l'objet de l'analyse pointue de l'historien et critique d'art.

De Giotto à Cézanne en passant par Fragonard et Rembrandt, Hector Obalk déroule une chronologie ludique sur sept siècles de peinture. Dans un langage « à la cool », notre guide pictural livre au public bon nombre d'explications dépassant parfois le cadre du tableau. A l'aide des nouvelles technologies appuyées de ses connaissances, le narrateur va mettre en avant des détails de l'œuvre qui ne nous auraient pas sautés aux yeux : un ornement pictural presque invisible à l'œil nu, le message caché du peintre, voire parfois des défauts au sein même de la toile. Il expose également l'évolution de la peinture au regard des progrès techniques et matériels (traitement de la perspective, de la lumière, utilisation croissante de la peinture à l'huile...) tout en faisant des parallèles avec le monde moderne sans tomber dans l'anachronisme.
Amateurs d'art contemporain soyez prévenus. Même si en fin de spectacle Hector Obalt s'arrête quelques minutes sur la peinture de notre temps, il avoue de lui-même que ce n'est pas forcément sa tasse de thé.

Pour conclure, ce spectacle est original et sort des sentiers battus. Pas besoin d'être un spécialiste, ni de fréquenter musées et autres galeries tous les dimanches pour y assister. Cet exposé ludique et plein d'humour est à la portée de toutes et tous, et a le mérite de démocratiser cet art majeur. Bref, un spectacle haut en couleurs (c'est le cas de le dire) et assez rock 'n' roll. Au final, j'aurais peut-être pu mettre mon t-shirt pour l'occasion.

Et maintenant, à vous de jouer !
Maria-Nella

Auteur et metteur en scène : Hector Obalk
Et ses musiciens (dont je n'ai pu relever tous les noms, j'en suis désolée).

Olympia - 13 juin 2021

https://grand-art.online/fr/