Roméo & Juliette

15/07/2022

Avez-vous déjà assisté à une représentation de Roméo et Juliette où la précisions se veut quasi mathématique ? Le calcul est simple : sept comédiens et comédiennes, une vingtaine de rôles, huit tabourets, deux portants, un échafaudage, un espace de jeu délimité par un rectangle blanc au sol et cela donne une représentation digne des meilleures mises en scène de Peter Brook.

Roméo Montaigu et Juliette Capulet s'aiment d'un amour maudit. Leurs deux familles respectives se vouent une haine sans merci. Contre toute attentes les deux amants vont se jurer fidélité jusqu'à la mort.

Mais avant de commencer à déclamer ce grand texte de William Shakespeare, la compagnie Les Divergeants invitent le public à un exercice original. Ce sont les spectateurs qui choisissent la distribution du jour. Exercice d'équilibriste pour les comédiens et les comédiennes qui vont se voir imposer des rôles pouvant sortir de leur zone de confort. Cette distribution entraîne parfois de la confusion sur le « qui joue qui ». Néanmoins, cette difficulté est intégrée à la mise en scène par de petites pirouettes d'improvisation. Ici les genres n'existent pas. Le rôle de Juliette peut être interprété par un comédien et celui de Roméo par une comédienne, ce qui fut le cas lors de la représentation du 15 juillet. A ce propos, je tire mon chapeau aux comédiens et aux comédiennes qui à chaque début de représentation ne savent pas à quelle sauce ils vont être mangé mais qui, par la justesse de leur jeu, ne semblent pas perturbés par le choix du public. Côté costumes, les comédiens et comédiennes portent une base noire. En fonction des rôles, ils enfilent un gilet orné de petits accessoires les propulsant immédiatement dans leurs personnages.

La mise en scène signée Romain Chesnel et Caroline de Touchet donne à cette interprétation de ce grand classique une contemporanéité pleine de fraicheur et d'originalité. Le public est entraîné dans une ronde dynamique et rythmée. Quelques anachronismes viennent illustrer cette œuvre mais sans tomber dans l'eccés. Tout du long, des pointes d'humour pétillent en dépit de la tragédie de l'histoire. Enfin, les musiques, le son, les danses et la lumière en mode « cerise sur le gâteau » viennent parachever la scénographie de cette œuvre qui se veut la plus juste possible.

Bref, si vous avez toujours rêvé de distribuer des rôles, d'assister à un grand classique de Shakespeare à la sauce moderne, qui respecte le texte original et qui se veut rafraichissant, l'interprétation qui est donnée par la compagnie les Divergeants est faite pour vous.

Et maintenant, à vous de jouer !
Maria-Nella

Auteur : William Shakespeare
Mise en scène : Romain Chesnel, Caroline de Touchet
Interprète(s) : Camille Arrivé, Clémence Baudouin, Sarah Bretin, Caroline de Touchet, Robin Hairabian, Guillaume Lauro Lillo, Lorraine Résillot
Voix : Nicolas Lormeau de La Comédie Française
Assistante : Lina Aucher
Musique Originale : Bruno Mégara
Costumes : Margaux Lopez
Chorégraphie : Camille Arrivé
Création lumière : Jean-Batiste Théron

Compagnie les Divergeants

Espace Roseau Teinturiers - du 7 au 30 juillet à 10h00 - Relâches : 12, 19, 26 juillet

https://www.festivaloffavignon.com/programme/2022/romeo-et-juliette-s29490/

Représentation Théâtre des Béliers Parisiens : 3 octobre 2022