Le Misanthrope

16/07/2022

C'est sur le dancefloor d'une boite de nuit à la décoration branchée et froide que le rideau se lève sur la scène du théâtre des Lucioles. Gare à celui ou à celle qui aurait oublié les paillettes de superficialité qui ornent le contour de ses yeux. Ici tout n'est qu'apparence, alcool et corps entremêlés. Au milieu de cette cacophonie et de ses gloussements à gorge déployée, Alceste déambule, fatigué de ce triste spectacle, regardant avec dédain ses petits camarades se pavaner de la sorte, et même le provoquer. Alceste a déclaré la guerre a l'hypocrisie et aux amitiés truquées. Son entourage, portables vissés à l'oreille quand ce n'est pas à la main ou devant le visage, ne le comprend pas préférant la superficialité et aux faux sentiments. Les sourires sont de façades et les langues acérées comme des dagues.

Dans cette version du Misanthrope signée Thomas le Douarec, l'interprétation qui est faite de ce grand texte de Molière est un savant mélange de modernité et de classique. Le texte en alexandrin se mêle à une mise en scène très contemporaine. Un immense écran en fond de scène vient parachever une scénographie très aboutie par une alternance de lumières tantôt chaudes et tantôt froides. A jardin, le public a même droit à de petits intermèdes de guitare en live. Quant aux comédiens, ils semblent se donner à cœur joie dans l'excès des bons et surtout des mauvais sentiments, jusqu'à se faire prendre par leur propres pièges.

Cette pièce pourtant écrite il y a plus de 350 ans est criante de contemporanéité et nous renvoie à notre propre époque si tournée vers l'illusoire, que les réseaux sociaux et autre story en live véhiculent et encouragent. L'oeuvre interroge sur le poids des apparences, sur l'importance donnée à la superficialité et surtout la vanité.
Ha ! Que l'Ecclésiaste avait raison...

Et maintenant, à vous de jouer !
Maria-Nella

Auteurs : Molière
Adaptation : Thomas Le Douarec
Mise en scène : T. Le Douarec
Interprète(s) : Jean-Charles Chagachbanian, Philippe Maymat, Thomas Le Douarec, Jeanne Pajon, Justine Vultaggio, Valérian Behar-Bonnet, Rémi Johnsen, Caroline Devismes, Virginie Dewees
Lumière : Stéphane Balny Costume Marlotte

Musique : Valérian Béhar-Bonnet

Théâtre des lucioles du 6 au 30 juillet à 15h45 - Relâches : 13, 20, 27 juillet

https://www.festivaloffavignon.com/programme/2022/le-misanthrope-s30413/