La dernière phrase

25/01/2020

Punaise (pour être polie)! J'ai loupé mon bus! Si je ne trouve pas rapidement un moyen alternatif de rejoindre la Comédie St Michel, je vais louper le début de la pièce. Je m'engouffre dans le métro et me mets en mode GPS. Grâce à l'aide des plans et autres applis i-tech, je réussi à rattraper le temps perdu et j'arrive même un peu en avance. Je suis essoufflée. J'ai mal aux pieds. Le sang bat à mes oreilles. J'espère que la pièce ne sera pas en mode 200km/h parce que mon cœur ne tiendra pas. Je ne croyais pas si bien dire. 

Le rideau se lève sur l'intérieur d'un appartement à l'ameublement un peu kitch et spartiate. H1 est un écrivain raté. Sa vie oscille entre son travail alimentaire, son livre qui ne s'est pas beaucoup vendu, les tentatives désespérées d'écriture et H2, son meilleur ami qui vient souvent lui rendre visite pour confronter leurs visions du monde. Si H1 a une vie qui part littéralement "en sucette" (comme dirait mon neveu de 11 ans), H2 quant à lui suit un chemin tout tracé : bon boulot, une femme qu'il aime et qui l'aime, une belle baraque. En somme, la vie idéale. Tout va se compliquer quand H1 annonce à son ami qu'il entretient une relation épistolaire avec sa plus grande admiratrice. Il s'est même mis en tête de la rencontrer. Telle n'est pas la surprise de H1 de voir alors débarquer dans sa vie F1, qui n'est autre qu'une lycéenne de 16 ans et qui souhaite apprendre le métier d'écrivain. L'arrivée de F1 va bouleverser la vie de H1. D'abord réticent, il va se laisser séduire par la volonté et la bonne humeur de cette gamine enjouée.

La pièce interroge sur bon nombre de sujet : la recherche du père, les relations filiales, l'équilibre brisée d'une relation amicale... Mais également sur cette relation singulière qui se tisse entre l'auteur et sa jeune protégée. Elle devient à la fois son élève, son bâton de pèlerin, sa muse, un objectif à atteindre. D'ailleurs, forcé de constater qu'à partir du moment où elle rentre dans la vie de l'écrivain, le "bazar" change de camp. H1 retrouve un équilibre, une vie sociale, s'émancipe de plus en plus de H2, perturbant ce dernier au point qu'il remet en cause son existence dans une séance de psychanalyse improvisée. Mais jusqu'où peut aller cette interdépendance car la frontière avec la relation amoureuse est mince. Et bien justement, la pièce fait volontairement le choix de na pas en franchir le seuil.

Côté jeu, on ne peut que souligner la justesse de ces trois jeunes comédiens. Il faut saluer la bonne volonté de cette jeune troupe qui veut se confronter à la réalité du monde du sixième art. Moi je dis, petite troupe deviendra grande.

Dans la dernière phrase ne pensez pas que vous partez pour une pièce au rythme effréné. C'est une pièce philosophique qui interpelle sur les relations humaines, amicales et sur les degrés d'optimisme et de pessimisme de chacun à travers leur vision du monde. Le rythme est posé sans être lent ce qui change des pièces en mode grand huit. Et moi ça m'a permis de calmer un début de soirée qui s'annonçait en mode sprint. Bref, si vous voulez passer un moment calme, invitant à la réflexion, cette pièce est faite pour vous.

Et maintenant, à vous de jouer!
Maria-Nella

Auteur : Mathieu Peralma
Metteur en scène : Mise en scène collective
Avec Olivia Pavlou-Graham, Ronan Hebmann, Mathieu Peralma 

25 janvier 2020 - La comédie St Michel

https://www.comediesaintmichel.fr/?q=node/508