Dernière fête

28/10/2019

Le rideau si lève sur une salle de classe. Cinq lycéens que tout semble séparer, Ninon, Suzanne, Camille, Charlotte et Edouard se sont fait collés. Ils se titillent et se chamaillent sur les raisons de leur présence ici et de l'injustice qui les frappe. A quelques minutes de la liberté, l'idée leur prend de faire une "colle-baskets" et de ce délit naît une grande amitié.

Le temps d'une danse et de changer de chemise, le petit groupe de jeunes se voit catapulté à l'âge adulte. C'est la fin des illusions, des premières amours et de l'innocence. L'éloignement et les destinées différentes ont pris le relais de l'insouciance. Tout de noir vêtu les protagonistes semblent avoir trouvé une place, bien rangé dans des cases sociales. Mais le groupe qui se retrouve après toutes ces années d'absence est amputé de l'un de ses membres. Charlotte a eu une grave accident et ses obsèques sont l'occasion pour les anciens lycéens de se retrouver. De là va naître l'idée d'un weekend improvisé à la campagne pour tenter de retisser des liens et se souvenir des bons moments passés avec Charlotte, un pèlerinage en mode "inmemoriam". Mais cette escapade pour rattraper le temps perdu va tourner aux règlements de compte et va lever le voile sur des relations parfois compliquées. Le point commun de tous, les rapports personnels entretenus avec la défunte dont l'ombre spectrale plane en permanence jusqu'à la voir apparaître.

Dans ce drame de Caroline de Touchet et de Romain Chesnel, la mise en scène se veut à la fois sobre et travaillée : sobre par l'absence de décors et d'accessoires qui sont mimés tout au long de l'oeuvre ; travaillée car elle mise tout sur le jeu, le son et la lumière. La danse revêt également une importance capitale dans ce spectacle car à la fois vecteur d'expression et personnage à part entière. Elle forme comme un trait d'union ultime entre le groupe et la défunte.
Côté jeu, il est à noter le talent de ces jeunes comédiens qui prennent littéralement le public par la main. Et ça marche car le jeu est à la fois puissant et très réaliste. Tout ces éléments contribuent naturellement à remplir l'espace vide du plateau et à transporter le public dans tous les univers de cette pièce : la salle de colle au lycée, l'enterrement de Charlotte, un bad trip partant en vrille, une aire d'autoroute, une maison de campagne... Remplir l'espace vide par des éléments immatériels et symboliques était un défi risqué mais relevé haut la main.

La dernière fête, une pièce qui a toute sa place dans la programmation du prochain festival d'Avignon. A mettre dans votre sélection de cet été.

Et maintenant, à vous de jouer!
Maria-Nella

Ecrit et mis en scène par Romain CHESNEL et Caroline de TOUCHET
Interprètes : Camille ARRIVE, Damien BENNETOT, Céline LAUGIER, Justine MOREL, Elsa OLLA, Sarah BRETIN
Compagnie Raymond Acquaviva  

Théâtre de Béliers Parisiens - 28 octobre 2019

https://www.cieacquaviva.fr/