Illusions nocturnes

20/07/2019

Il est presque 20.30 et la bande est à présent au complet. En plus de Julien et Brigitte, Agathe* nous a rejoint. Ce soir nous allons assister à la représentation d'Illusions nocturnes au théâtre la condition des soies. La salle est toute en rond et les gradins me font penser a ceux que globe à Londres, le confort en moins 😅. Les murs en pierres apparentes entourent la scène qui est presque nue. On devine sous des tentures blanches des éléments de décors qui se dévoileront au fil de l'histoire.

Nous sommes à Paris en 1939. Les extrémismes montent en Europe et la perspective d'un conflit devient de plus en plus évidente. Au milieu de ce tumulte, Claude ne semble pas s'intéresser à ce qui se trame en Europe de l'Est. Il revient de Broadway et n'a qu'une idée en tête, monter à Paris un cabaret à la sauce française, un peu d'Amérique dans cette vieille Europe. Dans ses yeux tout n'est que paillettes qui lui rappellent les tenues chatoyantes de sa mère que le music-hall a laissé sur la bas de la route. Mais très vite notre artiste va se heurter à un problème de taille : le pognon (sujet intemporel). Et oui car même en 1939, faut des sous pour monter un show à l'américaine et les banquiers sont frileux. Mais qu'importe Claude a de l'énergie à revendre et va tout faire pour mener à bien son projet quitte à vendre le vieux service en porcelaine de Tata Yvonne. De plus, Claude s'entoure d'une équipe qui ne demande qu'à travailler : Denise qui a fait le mur de la maison clause et qui enchante la scène avec ses petites airs d'Arletty, Sofia une danseuse-chanteuse aux accent polonais, un poète raté, un rien mauvais garçon et un peintre chef décorateur. 

Pendant 85 minutes, cette troupe de six jeunes comédiens va tenter de nous émerveiller en dépit des heures sombres qui s'annoncent. Jouer, danser, chanter et s'aimer en dépit de tout le reste tels sont les maîtres mots de ce spectacle. Côté scène, on chante, on danse, on vit au rythme effréné de la première qui arrive à grands pas. Et cette énergie semble communicative, car coté public, l'enthousiaste est au rendes-vous. On se prend même à rêver que tout ira bien... malgré la réalité. Dans Illusions nocturnes, la musique de Romain Trouillet excelle et nous transporte. C'est la compagne de route idéale. Bref, en tous points, un bon moment de 6e art qui remporté la majorité des suffrages, Brigitte et Agathe en dansaient au sortir du théâtre.

Et maintenant, à vous de jouer!
Maria-Nella

*Les prénoms ont été changés.

Compagnie Atelier Juliette Moltes
Metteuse en scène : Juliette Moltes
Interprète(s) : Ilies Bella, Yoann Berger, Lucile Bodin, Pascal Lacoste, Mélodie Molinaro, Benjamin Thomas
Compositeur : Romain Trouillet

Théâtre condition des soies - 20 juillet 2019

À 11H30 : 10, 17, 24 JUILLET
À 20H35 : DU 5 AU 28 JUILLET - RELÂCHES : 9, 16, 23 JUILLET

https://www.avignonleoff.com/programme/2019/illusions-nocturnes-s25090/