Dîner de famille

"Alexandre est un jeune homme qui souhaite au cours d'un dîner de famille réunir son père et sa mère, séparés depuis des années et qu'il n'a pas vu depuis longtemps pour leur annoncer son mariage imminent."

Bon, le moins que l'on puisse dire en lisant ce petit résumé, c'est qu'on est sans doute parti pour une petite comédie bien sympa, tranquillou à la mode de chez nous... Erreur... En vous calant sur l'un des sièges du théâtre Edgar, vous pensiez partir pour une petite balade romantique en calèche? Sachez que vous venez d'embarquer à bord d'un grand huit façon extrême de l'extrême! En admirant le magnifique rideau bleu nuit tout pailleté et qui vous sépare de la scène, vous pensiez être sur le point d'assister à de belles petites retrouvailles entre un enfant, son père, sa mère (ses frères et ses sœurs, hoho, ça serait le bonheur)? Et bien vous vous plantez. Cette comédie, en deux mots : elle décoiffe. En quatre : elle décoiffe sa mère. Les amateurs de rythme endiablé seront servis!!!

Dès les premiers instants, le public est embarqué dans une histoire qui se veut pleine d'inattendu. Déjà, les personnages sont assez décalés : le père (Frank), animateur de TV réalité, botoxé, sur le retour... de flamme ; la mère (Béatrice), vêtements colorés, très serviable avec sa "vraie" famille, un rien "bo-bi" (bourgeoise-bigote), et Alexandre, l'informaticien vendu avec le look qui va avec (je ne vous fais pas un dessin :-) ). Bref, tout oppose ces 3 là et au final à part la personne d'Alexandre, on ne voit pas trop ce qui les rapproche.

A chaque étape de cette comédie, le public pense assister à une pièce qui l'amènera vers des règlements de comptes assez classiques entre les trois protagonistes. Et bien c'est tout le contraire. Règlements de compte : oui. Mais pas forcément comme on le pensait. En effet, la pièce fourmille de rebondissements et de révélations qu'on n'avait pas vu venir. A titre d'exemple mais sans trop "spoiler" l'histoire (comme dirait ma nièce), Alexandre qui s'est toujours senti délaissé par ses parents, finira par leur demander de jouer des scènes de la vie quotidienne de son enfance afin de rattraper le temps perdu : bouffer des crêpes, apprendre à faire du vélo, partir en balade, s'engueuler... En une phrase, le public est emmené vers des situations surréalistes et complètement déjantées, donnant lieu à pas mal de fou-rire. Pour info, ma voisine de devant était littéralement pliée en deux ce qui m'arrangeait un peu, car très grande, j'avais du mal parfois à voir la scène, quand je n'étais pas pliée moi-même.

Cette pièce fait également la part belle aux quinquagénaires qui, parfois, se sentant délaissés et poussés prématurément vers la sortie par une jeunesse un peu trop tête-brûlée, ne savent plus trop où est leur place. D'ailleurs, je tiens à tirer mon chapeau au couple Béa-Frank qui a montré que même à la cinquantaine on peut se trémousser sur de la musique un rien ringarde mais super péchue! Personnellement, j'adore! Je sais (et j'assume), j'ai peut-être des goûts rétros, voire de chiotte en matière de musique, mais celle-là, elle m'a foutue une pêche d'enfer.

En quelques mots, le génie de cette pièce c'est de nous emmener délibérément vers des chemins que l'on croit connus et bien balisés. Or, on va de surprise en surprise mais jamais dans le mur. Côté texte, je salue le beau coup de plume des auteurs car le choix des mots (et surtout des expressions) fait mouche à chaque fois.

Pour conclure, si vous allez voir cette comédie, attachez vos ceintures, ça va secouer.

Et maintenant, à vous de jouer!
Maria-Nella.

PS1 : pendant la choré Béa et Frank, je n'ai pas eu le temps de dégainer Shazam. J'aimerais juste savoir quelle est la musique qui a été passée au moment de la danse. Si vous avez une idée, merci de m'envoyer le titre! Je vous en serais hyper reconnaissante ;-)

PS2 : merci à Dîner de Famille la pièce qui m'a répondu sur mon compte instagram. La musique est "No more tears" de Barbara Streisand. :-))))))

De : Joseph GALLET et Pascal ROCHER

Mise en scène : Pascal ROCHER et Joris DONNADIEU

Interprètes : Joseph GALLET, Mathieru CONIGLIO, Arnaud Laurent, Jean FORNEROD, Emmanuel DONZELLA, Carole MASSANA, Emmanuelle GRACCI

Théâtre Le Palace - Du 5 au 28 juillet (relâche le 11 juillet)

https://www.avignonleoff.com/programme/2019/diner-de-famille-s26037/