Désaxé

26/05/2021

Fleury-Merogis. Une cellule. L'obscurité. Puis un homme. Seul. Qui petit à petit conte sa vie. Il est un enfant d'Algérie, fils d'érudits, mais dont la famille est contrainte à l'exil. Arrivée en France. Une intégration se faisant dans la douleur. Puis, plus tard une rencontre. Décisive. Celle qui le poussera aveuglément vers un lointain mirage à la finalité sanglante.

Par une longue chronologie, le narrateur nous guide au travers de sa descente aux enfers. De son enfance en Algérie à son arrivée en France il raconte ses galères à l'école, ses petits trafics, les petits boulots, les premiers émois amoureux, la recherche de sérénité jusqu'au dérapage et surtout l'amour inconditionnel de ses parents qui impuissants, le regardent sombrer.

Dans "Désaxé" la mise en scène signée Quentin Defalt est sobre et percutante. La scène est symboliquement divisée en deux espaces, séparés d'un voile sombre. En devant de scène, se joue le récit principal du narrateur et en fond de scène, gravite autour de lui son entourage en ombres chinoises. Les deux mondes ne se rencontrent pas. Le narrateur est dans sa bulle et ne laisse personne y pénétrer pas même sa propre famille.

La bande sonore accompagne le spectateur quasiment de A jusqu'à Z. La scène d'ouverture est poignante de réalisme. Rythmée par une musique électronique un peu à la "Blade Runner", elle nous plonge immédiatement dans l'abime de ce jeune homme. Le texte d'Hakim Djaziri, porte le jeu vibrant des trois comédiens vers une réalité qui échappe aux protagonistes de ce récit.

Ce spectacle interpelle sur une jeunesse en perte de repère et désireuse de s'en sortir. Mais au-delà, cette pièce traite de l'amour inconditionnel mais non aveugle de parents pour leur fils. Une pièce poignante de réalisme et qui signe une bien belle entrée en matière du festival parole citoyenne.

Et maintenant, à vous de jouer!
Maria-Nella

Texte : Hakim Djaziri
Mise en scène : Quentin Defalt
Avec : Florian Chauvet, Hakim Djaziri et Leïla Guérémy
Collaboration artistique : Adrien Minder
Lumières : Manuel Desfeux
Costumes : Marion Rebmann
Scénographie : Quentin Defalt
Musiques et ambiances sonores : Ludovic Champagne
Production : Teknaï

La Factory - Salle Tomasi

Du  07 au 31 juillet 2021 - 14h45 - Relâche les 12, 19 et 26 juillet 2021